Balanite

Le balanite est l’inflammation du gland du pénis, résultant de la pénétration des agents pathogènes et de l’impact de facteurs traumatiques. La période d’incubation lors de l’infection dure de 10 jours à 3 semaines, car la durée de cette phase dépend de l’état immunitaire d`un patient. Pour cette raison, les hommes sollicitent généralement l`aide tardivement, en ignorant même les premiers signes de problèmes.

balanite

Balanite: des photos et images >>>

Les causes de l’inflammation

La raison principale est le manque d’hygiène et l’accumulation du smegma sous le prépuce, ce qui est propice à la pénétration et la reproduction de la microflore pathogène. D’autres facteurs augmentent la probabilité d’apparition de la maladie:

  1. Des pathologies vénériennes (la syphilis, la gonorrhée, la trichomonase).
  2. Les bactéries, les virus et les trichophytons entraînant la dermatite de contact, le psoriasis, l’herpès, la dermatite séborrhéique, le muguet et d’autres maladies.
  3. L’urétrite accompagné de sécrétions suppurantes.
  4. La radiothérapie entraînant l’exposition de la peau.
  5. Le traumatisme du pénis provoquée par effet mécanique ou de mauvais sexe.
  6. Le diabète sucré. L`augmentation de la concentration en sucre, ce qui a été enregistrée dans l’urine, favorise la pénétration de l’infection.
  7. L’irritation de l’organe de la raison d’allergènes et d’autres facteurs — des tissus grossiers des sous-vêtements, des produits d’hygiène intime mal choisis.
  8. Le phimosis est une pathologique d’un rétrécissement de l’anneau du prépuce, en raison de laquelle il est impossible de mettre à nu la glande du pénus. Cela crée des difficultés pour les procédures d’hygiène, c’est pourquoi le smegma s’accumule et l’inflammation se produit.
  9. Le contact sexuel avec une personne contagieuse — les agents pathogènes peuvent se transmettre lors de la pénétration et augmentent le risque de développer la maladie.

Les signes du balanite

Le tableau clinique dépend du type de l’agent pathogène. Les signes les plus fréquents de la maladie sont les suivants:

  • des démangeaisons glande du pénis;
  • une sensation de brûlure;
  • la rougeur du pénis;
  • l’inconfort lors de l’ouverture du glande du pénis;
  • les écoulements muqueux ou purulents;
  • la présence d’érosions sur la peau;
  • la détérioration de l’état de l’augmentation de la température du corps, de la faiblesse et de malaise;
  • l’enflure des tissus;
  • la macération de la peau;
  • l’augmentation des ganglions lymphatiques dans la région de l’aine;
  • la douleur pendant les rapports sexuels.

Variétés du balanite

Il y a des types du balanite en fonction de l’étiologie et de la nature de l’écoulement:

  1. Simple. Ses principaux symptômes sont l’hyperthermie (la rougeur) et les écoulements purulents. Les photos des symptômes caractéristiques seront montrées par le médecin- andrologue.
  2. Érosif. Il se manifeste par une blanche pellicule fine, à l’endroit de laquelle l’érosion se forme. Avec le temps, elle guérit et ne laisse pas de parcelles de l’hyperpigmentation et de cicatrices. De la nature des cours, un tel balanite rappelle la syphilis primaire avec un chancre ferme.
  3. Gangreneux. Il se développe lors de l’exécution du processus inflammatoire. Il passe plus sévèrement. Il se manifeste par de nombreux ulcères avec une pellicule purulente, des symptômes accentués de l’intoxication. En cas de manque de traitement, cette maladie conduit à la gangrène (la mortification) des tissus. Il est souvent compliqué par un phimosis et des perforations.
  4. Pustulo-ulcérique. Des pustules (des bulles de pus) se forment sur une glande du pénis, ce qui laissent les plaies après l’ouverture.
  5. Trichomonadique. Le plus souvent, il se développe comme une complication de l’urétrite (l`inflammation de l’urètre). Il se caractérise par une accumulation de jaune pus mousseux entre le prépuce et la glande, une odeur désagréable, des taches, des rougeurs et le gonflement. Il est provoqué par des microbes protozoaires (des trichomonas). Il se produit souvent chez les hommes, ce qui ont la promiscuité.
  6. Viral. Il est causé par un virus de l’herpès simplex. Le symptôme principal est la présence de petites bulles avec un secreta. Il est souvent caractérisé par la chronicité et se produit lors de la réduction de l’immunité.
  7. Fongique. Il est caractérise par des démangeaisons, des brûlures, la douleur et la présence d`une pellicule blanche sur la peau avec les boulettes.
  8. Circulatoire. Il ne provoque pas de gêne et de la douleur. Il se manifeste par des taches avec des limites claires. Il se produit sur le fond du syndrome de Reiter chez les personnes atteintes de chlamydia.
  9. Atrophique. Il est accompagné par l’apparition des taches rouges prurigineuses sur la glande du pénis. Lors d’un manque de traitement, la maladie conduit à une diminution de la sensibilité et de l’impuissance.
  10. Oblitéré (xerotica, sclérotique). Le balanite sclérotique est caractérisé par la présence de taches blanchâtres sur la peau. Au cours des étapes ultérieures, il conduit à la formation de cicatrices et à un rétrécissement du prépuce.
  11. Allergique. Il se développe lors des allergies au latex, à la graisse ou aux médicaments (sulfamides).
  12. Irritant. Il est due à une accumulation de sécrétions (du smegma, de la liquide séminal) dans un fourreau. Il se produit souvent à l’adolescence.
  13. Anaérobiс. Son développement est favorisé par les bactéries anaérobics, ce qui prolifèrent activement dans un milieu sans oxygène (gardnerellas). Il se manifeste par une couenne collante avec une odeur désagréable dans le sillon coronaire, une rougeur du pénis et du prépuce.
  14. Balanite Zun. Il se produit le plus souvent chez les hommes âgés. Son signe distinctif est la présence d’une couleur rose vive de la surface humide avec des taches rougeâtres. Il conduit parfois à la formation de végétations rencontrées lors de l’accroissement des papilles. Ces hommes ont une glande de pénis comme une éponge humide.
  15. Folliculaire.
  16. C`est un balanite, ce qui s’est développé sur le fond de diabète.
  17. Psoriasique.
  18. De chlamydias. Il se développe lorsque des actes sexuels non protégés sans l’utilisation de la contraception de barrière. Il est souvent combiné avec l`urétrite.

Les méthodes de diagnostic

Le balanite chez les hommes se manifeste distinctement déjà dans les phases initiales de développement, ainsi lors de la détection des symptômes d’anxiété, vous devez consulter votre médecin. Pour un traitement efficace, vous devez trouver la cause de l’apparition de la maladie. À cette fin, on prescrit un complexe des procédures de diagnostic, notamment les méthodes suivantes:

  1. Grattage de la surface de l’organe. Le matériau obtenu est envoyé au laboratoire pour l’étude et la détection de la microflore pathogène, établissent son type.
  2.  Ensemencement bactériologique. Avec l’aide de la méthode, on détermine le nombre de micro-organismes et leur sensibilité aux antimicrobiens.
  3. Analyse du niveau de sucre dans le sang. Le diagnostic permet d’identifier le diabète, ce qui pourrait être la cause de la maladie.
  4. Chaîne par polymérase. On identifier le type de l’agent pathogène, y compris des infections et des virus de l’immunodéficience humaine.

Comment traiter le balanite

La thérapie de la pathologie dépend du stade de l’inflammation et des maladies connexes. On ne recommande pas poursuivre le traitement à la maison sans l’avis d’un médecin, car un mauvais choix de médicaments entraînera des symptômes et l`apparition de complications.

Thérapie locale

Dans la plupart des cas, une thérapie locale est affectée sous forme de traitement de la peau de l’organe par des médicaments spécifiques. Il s’agit de médicaments avec un antiseptique:

  1. Miramistin.
  2. Peroxyde d’hydrogène.
  3. Chlorhexidine.
  4. Permanganate de potassium.
  5. Furacilinum.

Dans le processus de traitement avec ces médicaments, on fait des toilette des plaie ponctuelles, mais on aussi utilise de bains avec ces antiseptiques. La procédure est réalisée 2-3 fois par jour. Avant de commencer le traitement, vous devez laver l’organe sexuel et le sécher avec une serviette.

Une composante nécessaire du traitement du balanite est des onguents et des crèmes. Ils possèdent des propriétés anti-inflammatoires, anti-mycétiques et anti-bactériens, donc ils éliminent les micro-organismes pathogènes, réparent les tissus et améliorent le bien-être du patient. Ces moyens comprennent:

  1. Levomekol.
  2. Clotrimazole.
  3. Triderm.
  4. Batrafen.
  5. Chloramphénicol.
  6. Pantoderm.

Les médicaments sont appliqués sur la partie touchée, 1-3 fois par jour. On a besoin d’un conseil à un médecin avant de commencer le traitement.

Utilisation d’antibiotiques

Si la maladie est causée par la pénétration de l’infection, il faudrait des antibiotiques à large spectre. Les médicaments antibactériens sont:

  1. Métronidazole.
  2. Amoksiklav.
  3. Azithromycine.
  4. Cefazolin.
  5. Ofloxacine.
  6. Céfixime.

Si la surface de la glande du pénis est enflammée, des médicaments sont utilisés 1-2 fois par jour. Les préparations à l’influence antibactérienne sont appliquées uniquement sur l`indication d’un spécialiste, car vous devez faire un diagnostic et définir le type de l’agent pathogène.

Médecine traditionnelle

Pour l`abolition du balanite, on peut utiliser des remèdes populaires. Une consultation avec un médecin avant de commencer un traitement est aussi nécessaire, car il faut exclure la présence d’allergies.

L`infusion de millepertuis diminue l’enflure et des démangeaisons, il est utilisé lors de la manifestation de la maladie. Le remède est fait de la manière suivante:

  1. Émincer les fleurs de la plante.
  2. Prendre 1 cuillère à soupe de l’ingrédient.
  3. Verser le composant avec 250 ml d’eau bouillante.
  4. Unfiser pendant 20 minutes, ensuite l`égoutter.

Le liquide est utilisé pour des bains ou compresses. Dans le premier cas, l’infusion est utilisée pour baigner un pénis, en effectuant cette procédure 2 fois par jour pendant 5 à 10 minutes. Si on applique un cataplasme, un coton-tige est trempé dans un liquide et appliqué aux areas atteints. L’événement est exercé 2 fois par jour de 10 à 15 minutes.

De la même manière, on utilise une décoction de sauge, ce qui apporte la guérison et l`action anti-inflammatoire. Pour la préparation de ce remède:

  1. Prendre 2-3 cuillères à soupe du composant broyé.
  2. Verser la plante avec 0,5 de l’eau bouillante.
  3. Mettre sur feu doux et faire cuire pendant 10 minutes.
  4. Égoutter le remède à travers une étamine et laisser refroidir.

On l`iutilise pour le rinçage et de compresses.

Le plantain élimine efficacement l’inflammation. Pour l’utilisation de la plantes, on aura besoin de:

  1. Prendre quelques feuilles fraîches.
  2. Rincer les à l’eau et les chiffonner un peu pour l’apparition de jus.
  3. Joindre des feuilles aux endroits douloureux et fixer avec la bande.

Les bandes sont changées toutes les 3-4 heures.

Pour éliminer les érosions et des ulcères, on utilise le remède composé d’huile d’olive et de fleur de calendula. La formule est ci-dessous:

  1. Mélanger 1 cuillère à soupe de fleurs concassées et 100 ml d’huile.
  2. Couvrir le récipient avec le couvercle et laisser infuser pendant 3 semaines au soleil.
  3. Égoutter le remède à travers une étamine.

Le mélange de médicament est utilisé pour le traitement des endroits touchés. La procédure est fait 2-3 fois par jour.

Des compresses trempées dans une décoction de camomille ont un effect antiseptique. Le médicament fonctionne de la manière suivante:

  1. Concasser les fleurs de la plante et prendre 1 cuillère à soupe de l’ingrédient.
  2. Verser le composant avec 200 ml d’eau bouillante.
  3. Mettre le remède sur le feu et faire cuire de 5 à 10 minutes.
  4. Laisser refroidir la décoction et égouttez-la.

Les boules de coton sont trempées dans le liquide, ensuite elles sont mis aux tissus douloureux. La compresse est appliquée 3-4 fois par jour.

Complications possibles

Si on ne respecte pas les instructions du médecin, alors on a des chances de développement du processus inflammatoire et l’apparition d’autres pathologies. Le patient peut avoir des complications suivantes:

  1. Le paraphimosis caractérisé par le déni de la glande du pénis.
  2. La propagation de l’infection à la vessie et aux autres organes voisins. Le résultat est une cystite, l’urétrite, la candidose.
  3. La diminution de la sensibilité du pénis.
  4. La violation de la procédure de la miction.
  5. La dégradation de la qualité de la vie sexuelle.
  6. La gangrène des tissus affectés et la mortification des zones de l’inflammation.

Prévention de la maladie

Pour éviter l’apparition du balanite, vous devez respecter les règles suivantes:

  1. Laver régulièrement le pénis à l’eau tiède 1-2 fois par jour. Il est recommandé d’éviter prendre la douche fréquemment, de telles activités peuvent blesser et provoquer des allergies.
  2. Choisir correctement des produits pour l’hygiène personnelle. La préférence est donnée aux produits hypoallergéniques: du savon sans parfums et d’autres composants susceptibles de causer des réactions allergiques et des irritations.
  3. Changer régulièrement de la lingerie, prêter attention à la matière — les produits synthétiques frottent les organes génitaux et les blessent. Vous devez acheter de la lingerie de tissus naturels.
  4.  Demander une aide médicale en temps opportun. La longue absence de traitement aggrave la situation du patient, car la maladie progresse, on a donc besoin de médicaments puissants pour l`éliminer.
  5. Appliquer correctement les antibiotiques. Ces remèdes sont utilisés après la réception des recommandations de l’expert. Dans le processus de traitement, vous devez respecter les dosages et ne pas les dépasser. L’auto-médication.
  6. Utiliser des moyens de contraception de barrière. Les préservatifs ne fournissent pas une protection totale contre les maladies, mais ils sont capables de réduire le risque d’infection.
  7. Exclure des rapports sexuels occasionnels. L`intimité avec un une partenaire constante et expérimentée  est le meilleur moyen d’éviter les maladies du système génito-urinaire, y compris les infections sexuellement transmissibles.

Les méthodes de prévention visent à prévenir le développement de la maladie et de réduire la probabilité de l’apparition de facteurs déclenchants.