Liste de toutes les MST et leurs symptômes

Les maladies sexuellement transmissibles sont facilement transmises d’une personne à l’autre, provoquent diverses complications et sont parfois difficiles ou impossibles à traiter. Voilà pourquoi il est important de connaître les MST les plus courantes, leurs modes de propagation, les symptômes et les résultats possibles. Elles peuvent être causées par des bactéries, des champignons, des virus, des parasites et sont souvent interconnectées. Certaines d’entre elles sont très similaires dans les symptômes et sont difficiles à distinguer, certains favorisent le développement d’autres infections sexuellement transmissibles.

Et bien qu’il est impossible d’être 100% sûr de ne pas contracter une d’entre elles à un moment donné, tout le monde peut prendre des mesures préventives ce qui vous aideront à réduire les chances d’avoir une MST au minimum. Les recommandations de base sont les suivantes: les relations monogames en toute sécurité, utiliser des préservatifs lorsque vous n`êtes pas sûrs de votre partenaire et avoir des visites régulières chez un médecin pour des examens de routine. Voici donc la liste de toutes les maladies sexuellement transmissibles les plus courantes.

Blennorragie

La blennorragie est une maladie sexuellement transmissible très répandue, la plus courante chez les jeunes de moins de 24 ans. La blennorragie a peu de symptômes; elle est souvent difficile à diagnostiquer. Les hommes peuvent sentir la brûlure à la miction, ont une décharge anormale du pénis ou la douleur dans les testicules. La plupart des femmes n’observent aucun symptôme, ou peuvent aussi avoir une décharge anormale et une miction douloureuse. L’infection doit être traitée immédiatement car elle peut conduire à des infections génitales, rectales ou de la gorge, ainsi que développer des complications graves, en particulier chez les femmes, y compris l’obstruction des trompes de Fallope, l’infertilité ou une grossesse extra-utérine. La blennorragie est facile à traiter sur les premières étapes.

Chlamydia

L’une des infections sexuellement transmissibles les plus répandues, la Chlamydia peut entraîner de graves complications si non traitées en temps opportun et de manière efficace. L’infection touche principalement les femmes et peut ne pas avoir de symptômes. Dans d’autres cas, la personne infectée peut éprouver la décharge vaginale anormale ou l’inconfort à la miction. Il est important de localiser et de prendre dès que possible des mesures avant que la Chlamydia détériore l’utérus, les trompes de Fallope, le système reproducteur, ce qui peut aboutir à l’infertilité. La maladie inflammatoire pelvienne est également possible. Comme la plupart des autres MST , la Chlamydia est facilement évitée en utilisant des préservatifs et avoir des relations monogames.

Chancre

Le chancre mou est une infection curable. Transmis lors de contacts sexuels ou par l’intermédiaire des contacts de la peau, il touche principalement les hommes et provoque des plaies et des ulcères douloureux sur le pénis et d’autres zones génitales. Il est facilement traité avec des antibiotiques, le chancre mou peut entraîner des complications si non traité. Les chances de transmettre l’infection sont inférieure lors de l’utilisation des préservatifs, cependant, il faut se rappeler qu`il est suffisant de toucher la peau d’une personne infectée pour contracter.

Condylomes génitaux

Les condylomes génitaux sont très contagieux. Cette amladie est transmise par la voie sexuelle. Des milliers de souches de VPH, seulement 10 d’entre eux peuvent causer des condylomes. Les manifestations des condylomes chez les hommes sont moins visibles. Dans la plupart des cas, les condylomes chez les hommes sont à la tête du pénis. En outre, ils peuvent être observés sur le corps du pénis, le scrotum et près de l’anus. Parfois, les condylomes peuvent apparaître dans la zone de la bouche et de la gorge d`une personne. Le déroulement de cette infection peut être asymptomatique, ce qui, dans certaines variantes conduit aux maladies pré-cancéreuses ou au cancer des organes génitaux. Le traitement des condylomes génitaux est leur suppression correcte et professionnelle. On utilise la méthode chirurgicale, les produits chimiques, la cryothérapie et d’autres méthodologies.

Herpès

L’herpès est une des maladies les plus courantes transmises par tous les types de contacts sexuels et aussi par un simple toucher. L’herpès oral peut provoquer des cloques ou des boutons de fièvre sur les lèvres, sur ou à l’intérieur de la bouche. L’herpès génital peut entraîner des lésions, des cloques, la démangeaison dans la zone génitale ou même des problèmes à la miction. Cependant, la plupart du temps, le virus ne présente aucun symptôme du tout et une personne peut l’ignorer. Il existe des médicaments de maintien de symptômes de l’herpès et limitant sa transmission. Cependant, une fois dans votre corps, il n’y a pas de remède pour s`en débarrasser.

Hépatite (hépatite B, hépatite C)

Les hépatites B et hépatite C conduisent à une inflammation du foie et peuvent finir par la mort. On contracte généralement par les fluides corporels et le sang, ce qui le rend facile à se contracter lors de rapports sexuels non protégés ou tout en partageant des aiguilles d’injection avec une personne infectée. Les premiers symptômes peuvent inclurent la maladie générale, des nausées, des vomissements, la fièvre ou l`urine foncée. Si non traitée, la maladie peut se développer en une hépatite chronique, se cacher pendant un moment et conduire à une cirrhose ou un cancer du foie. Les vaccins contre l’hépatite sont devenus la routine pour les enfants dans de nombreux pays. Les gens non vaccinés, les homosexuels, les utilisateurs de drogues et même les gens qui habitent ensemble avec une personne infectée sont plus susceptibles de contracter l’hépatite.

Morpions (poux du pubis)

Les poux du pubis, aussi connus comme les morpions, sont de petits parasites qui résident sur les cheveux génitaux et sur la peau. Ils peuvent provoquer la démangeaison, une irritation, une légère fièvre ou ne présentent aucun symptôme du tout. Il est souvent facile de repérer les œufs blancs ou les poux à l’œil nu. Ils sont généralement répartis pendant les rapports sexuels ou d’autres contacts étroits de la peau. Il est important de savoir que les préservatifs n’empêchent pas de la transmission de morpions, il est toujours préférable d’avoir un partenaire de sexe sûr et permanent. Pourtant, les poux du pubis sont relativement faciles à se débarrasser à l’aide de médicaments.

Mycoses génitale

Ce terme regroupe un certain nombre de maladies des muqueuses et de la peau des organes génitaux, touchés par une infection fongique. L’agent causal de la mycose génitale est les champignons levuriformes du type Candida. Les champignons levuriformes entrent dans les organes génitaux de l’intestin, à travers les objets du quotidien, une transmission sexuelle est également possible. Mais la maladie se développe en raison de l’affaiblissement de l`immunité. Les personnes infectées se plaignent de l’apparition de la démangeaison et une sensation de la brûlure dans la zone de la vulve, une décharge anormale malodorante. La maladie peut s’accompagner de lésions urologiques aiguës et chroniques.
Pour le diagnostic de la mycose génitale, on utilise les techniques actuelles: la microscopie, la PCR et d’autres. Le traitement de la maladie est intégré. On préscrit également les vitamines et les médicaments immunostimulants.

Papillomavirus

Le papillomavirus est un virus ce qui peut conduire à des verrues, des condylomes génitaux ou même le cancer. Pourtant, beaucoup de types du papillomavirus ne causent pas de dommages au corps humain, disparaissent et restent inaperçus. Les personnes sexuellement actives sont en danger d’obtenir l’infection. Les jeunes sont encouragés à prendre les vaccins contre le papillomavirus, empêchant de types dangereux du virus, alors que les femmes sont recommandées pour passer des Pap- tests réguliers pour contrôler leur état de santé.

Syphilis

La syphilis est une MST très dangereuse, causée par la bactérie Treponema pallidum. On contracte normalement lors de contacts sexuels. La maladie est souvent difficile à diagnostiquer. Les principaux symptômes peuvent inclure de petites plaies, des coupures ou des bosses sur les organes génitaux ou la bouche. L`éruption du corps sur les paumes, les pieds et d’autres parties du corps peut suivre. Lorsque non traitée pour une vaste période de temps, la syphilis peut commencer à détruire les fonctions du corps et conduire à des problèmes mentaux, neurologiques, les maladies cardiaques, la cécité et même la mort. Les femmes enceintes infectées peuvent facilement transmettre la syphilis à leurs enfants. La vie sexuelle modérée et les rapports sexuels protégés sont les méthodes de base pour réduire les chances de contracter l’infection.

Trichomonase vaginalis

La trichomonase est une autre infection extrêmement répandue, affectant beaucoup de personnes chaque année. Il est difficile de diagnostiquer l’infection, comme elle souvent ne présente pas de symptômes, en particulier chez les hommes. Les femmes peuvent éprouver une décharge anormale, la démangeaison ou un gonflement dans la zone génitale, les mictions fréquentes et (ou) douloureuses. La trichomonase est facilement traitée, mais elle peut aussi conduire à des complications, comme la vaginite. L’utilisation de préservatifs peut réduire considérablement les risques d`une contamination.

Verrues génitales

Les verrues génitales sont des excroissances bénignes, composées principalement de tissus mous. Elles apparaissent généralement sur les organes génitaux. Elles sont divisées en deux types: à faible risque (condylomes acuminés) et à haut risque. Ces dernières peuvent provoquer le développement de tumeurs malignes. Ce virus se transmet le plus souvent par la voie sexuelle, mais dans de rares cas, la voie de contact-ménages de la contamination est possible. Le plus souvent, vous pouvez les découvrir sur les grandes et petites lèvres, dans lazone de l’entrée du vagin ou autour de l’anus. Ces excroissances peuvent surgir rapidement, le patient peut ressentir une sensation de la brûlure, de la douleur et de l’odeur. Lors de la détection des signes de l’infection du VPH, vous devez consulter un médecin pour être testé et diagnostiqué correctement. Dans certains cas, il est nécessaire de réaliser une biopsie pour éliminer l’apparition d’un cancer. Le traitement permet de réduire les symptômes de la maladie. Habituellement, les verrues génitales sont supprimées. Les rechutes sont possibles indépendamment de la méthode du traitement.

VIH / SIDA

Le virus de l’immunodéficience humaine, ou simplement le VIH, est certainement la plus dangereuse des MST. Conduisant à syndrome d’immunodéficience acquise, ou SIDA, le virus fait de graves dommages au système immunitaire ce qui conduit finalement à la mort de toute autre maladie. Il est transmis par le sang, les sécrétions vaginales et rectales, le sperme et le lait maternel. Les couples homosexuelles masculines et les toxicomanes partageant les aiguilles sont les personnes particulièrement exposées au virus. Plus de 1,5 millions de personnes dans le monde meurent du VIH chaque année et il est extrêmement important de prendre des mesures préventives pour éviter la maladie. Avoir des relations sexuelles avec des partenaires sûrs et permanents et l’utilisation des préservatifs sont les règles de base ce qui vous aideront à garder le virus à la baie.

VPH / Verrues

Le virus du papillome humain (VPH) est considéré comme dangereux ce qui est le facteur contributif pour le développement des lésions précancéreuses des organes génitaux et provoque le cancer épidermoïde chez les hommes et les femmes. On dégage les formes cliniques, subcliniques et latentes du VPH. La première est caractérisée par la présence visible des verrues génitales, ce qui peuvent se transformer en cancer, en menant au cancer du col de l’utérus et des ovaires. Les formes de la maladie, ce qui ne sont pas visibles cliniquement, ne sont identifiées qu’à l’aide de la colposcopie, de l’étude cytologique ou histologique. La guérison spontanée du VPH est impossible, vous devez supprimer les verrues indépendamment de leur taille et de l’emplacement. On utilise la cryothérapie, le laser, l`électrocoagulation ou les méthodes chirurgicales.