SIDA

Le SIDA est provoqué par le virus d’immunodéficience (VIH) qui infecte les lymphocytes CD4 (les cellules qui détruisent les pathogènes et les agents infectieux). Quand le nombre de CD4- lymphocytes est réduit, le dysfonctionnement dans le travail du système immunitaire se déroule, et certains processus infectieux commencent et des tumeurs malignes s`installent au sein du patient. Même la plus insignifiante infection peut entraîner des conséquences graves chez les malades du SIDA.

SIDA

SIDA: des photos et images >>>

Pour la première fois, on n`a commencé à parler sur le sida que dans les années 1980, bien que le virus avait déjà commencé à se montrer dans les années 1930 en Afrique de l’Ouest. Il existe également des données sur les prostituées dans les États-Unis, qui, dans les années 1970, ont montré les signes du SIDA.

Si une personne infectée par le VIH a au plus de 200 lymphocytes CD4 dans le sang, cette condition est appelée le SIDA. L`efficacité du système immunitaire diminue. Cela peut prendre jusqu’à 10 ans depuis le moment de l’infection par le VIH jusqu`au développement du SIDA. La période déployée du SIDA est considérée comme incurable et fatale. Les patients meurent en moyenne 5 ans après avoir trouvé la période déployée du SIDA. Le VIH peut être détecté par un test sanguin des anticorps contre le virus.

Test

Le VIH est une infection très insidieuse: si elle pénètre dans le corps humain, elle peut ne pas se dévoiler. Le virus de l’immunodéficience ne provoque souvent aucun symptôme du SIDA chez une personne infectée. La seule méthode fiable pour l’identifier est considéré comme passant le test VIH.

Le test VIH immédiatement après l’infection peut donner des résultats fausses, car il faut du temps en moyenne de 6 à 12 semaines pour développer des anticorps contre le virus. Parfois le test positif pour le VIH peut être obtenue uniquement par l’intermédiaire de 6 mois après l’infection.

Symptomes

Les premiers symptômes du VIH: les ganglions lymphatiques de taille augmentée, l`affection pseudo-grippale (le toux, la fièvre, la perte d’appétit, la courbature dans le corps, la fatigue, la faiblesse). Le VIH est très contagieux, même s’il ne présente aucun symptôme d’infection.

Les symptômes tardifs du VIH (les années après l’infection): les sueurs permanents chaque nuit et les fièvres, la fatigue chronique, la perte de poids inexpliquée ou la perte d’appétit. La diarrhée prolongée. Les ganglions lymphatiques de taille augmentée. La formation d’une tumeur rouge sombre sur la peau et dans la bouche et le nez. Les infections fréquentes des voies respiratoires, la respiration superficielle ou le toux sèche.

Traitement

Le traitement du VIH/SIDA n’existe pas encore, mais il y a beaucoup de médicaments qui ralentissent les défaites du système immunitaire et peuvent ainsi prolonger considérablement la vie des personnes infectées par le VIH.

Le diagnostic précoce joue un rôle significatif dans la lutte contre le SIDA. Le médecin peut vous prescrire un test sanguin pour confirmer le diagnostic. Il peut aussi donner des consultations appropriées; traiter des symptômes spécifiques ou existant au moment de l’infection. Assigner des médicaments antiviraux spécifiques, qui ralentissent la progression de l’infection par le VIH.

Les médicaments anti-rétroviraux et d’autres plus populaires de lutte contre le SIDA sont:

  • zidovudine;
  • zalcitabine, stavudine et didanosine ;
  • triméthoprime, pentamidine, le foscarnet, ganciclovir, fluconazole ;
  • saquinavir, indinavir, ritonavir;
  • névirapine et nelfinavir.

Un des plus importants moyens à éviter le SIDA est avoir sexe avec un seul partenaire; ne pas avoir de contacts avec des connaissances passagères, les prostituées, les toxicomanes qui utilisent des seringues intraveineuses; ne pas avoir de contact de groupe. Utiliser des préservatifs pour se protéger du VIH. N`utilisez que vos propre aiguilles pour injection sous-cutanée, les brosses à dents, les rasoirs. Insistez sur l’utilisation seulement des instruments jetables stériles pour la chirurgie.