VPH / Verrues

Le papillome est une tumeur considérée comme bénigne, il se développe sur la surface de la peau et ressemble à un petit mamelon. La taille des papillomes peut-être être d’un à deux cm. Les endroits d’apparition sont: la vacuité de la bouche, le nez, la gorge, les cordes vocales; ils peuvent se former sur la vessie et sur d’autres endroits.

VPH / Verrues

VPH/Verrues: des photos et images >>>

Selon le type de maladies virales, on distingue: les verrues causées par le virus du papillome humain du 2-ème et 4-ème type, les verrues plates cosées par le virus du 3-ème et 10-ème type, les condylomes acuminés cosés par les virus du type 6 ou 11. Certaines souches du virus (16, 18, 31, 33, 35) provoquent la dysplasie cervicale ou un contexte favorable pour le développement du cancer du col utérin. Le virus du papillome humain est transmis par les contacts et les routes intérieures, tout en restant dans la peau et les muqueuses.

Le virus du papillome humain est divisé en deux groupes: à risque élevé et à risque faible. Le groupe à risque faible combine les types du virus (en particulier 6 et 11) ce qui causent des verrues génitales. Le groupe à risque élevée combine les virus de 16, 18, 31, 33, 35-ème types, ce qui augmentent le risque du cancer du col utérin.

Chaque année, des millions de personnes avec des condylomes acuminés consultent des médecins. Mais le plus souvent, cette infection virale reste inaperçue car asymptomatique.

Symptômes

Les symptômes du virus du papillome humain dépendent du type de virus. Le plus souvent, les personnes infectées par le virus ne manifestent rien, car le système immunitaire contrôlé le virus.

Les virus à  risque faible se manifestent par l’apparition de verrues génitales. Ce symptôme n`est caractéristique que pour 2 % des personnes infectées. Les condylomes sont un indicateur de l`immunité affaiblie des porteurs du virus du papillome. Les condylomes se localisent principalement sur les organes génitaux, près de l’anus et en contact lors des rapports sexuels. Les semaines et les années peuvent passer depuis que le virus avant l’apparition des verrues.

Les endroits de la localisation des condylomes chez les hommes sont: la tête du pénis, la couronne de la tête, le frein du prépuce; l`efflorescence peut se produire dans et autour de l’anus. Chez les femmes, les condylomes génitaux apparaissent sur les lèvres génitales, le clitoris, l’ouverture externe de l’urètre, le vagin ou le col de l’utérus.

Les verrues (papillomes) apparaissent et disparaissent constamment. Ce processus dépend de l’état du système immunitaire humain. Les papillomes viraux ont la couleur correspondante à la couleur de la peau à l’endroit de la formation.

Dans le contexte du virus du papillome humain, une dysplasie ou un cancer du col utérin peuvent se développer, donc si un virus est trouvé, les femmes infectées doivent faire une biopsie.

De façon générale, les symptômes du virus du papillome humain sont la douleur et la sensation de brûlure dans la région génitale, la douleur peut se produire lorsque la pénétration du pénis dans le vagin, ainsi que de simples touches. Un des symptômes possibles, ce qui témoigne sur le virus du papillome humain, peut aussi être un écoulement inhabituel. Le symptôme le plus évident est, bien sûr, l’apparition d`une verrue.

Test

Si un virus provoque des manifestations cliniques, elles sont toujours très typiques et un check-up est souvent assez pour le détecter. Si le patient a des papillomes ou des condylomes dans la région anale ou les organes génitaux, on prescrit un check-up du col utérin et la méthode de l’urétéroscopie est parfois utilisée.

La biopsie ou la colposcopie sont désignées s’il y a une dysplasie des tissus du col de l’utérus. On effectue également un test à l’acide acétique.

La cytologie des frottis est faite d`après la méthodologie d`un Pap-test.

La réaction en chaîne par polymérase (PCR) est une méthode qui non seulement aide à détecter le virus, mais vous donne aussi la possibilité d’identifier des types spécifiques du virus.

Il est conseillé de passer le test au moins pour 15 types de ce virus, car la quantité des types oncogènes est exactement la même.

Traitement

Le traitement n`est prescrit qu’avec certains symptômes. Il comprend une thérapie antivirale et un renforcement immunitaire du corps. L`élimination des papillomes et des verrues à l’aide de laser, azote (cryochirurgie) et ondes radio. Ces méthodes sont stériles et donnent des résultats de qualité sans laisser de cicatrices ou de cicatrisations.

Un moyen efficace pour enlever les papillomes est l`électrocoagulation, ce qui ne laisse aucune trace sur la peau après l’enlèvement. On utilise la méthode de l’injection des médicaments de l`interféron directement dans un foyer, ce qui contribue à l’amélioration du fonctionnement du système immunitaire. Pour traiter le virus, on utilise parfois la thérapie à l` interféron et à l’ozone.

Il y a aussi des remèdes populaires contre des papillomes. Vous pouvez graisser une verrue avec le jus de chélidoine, avec le lait du pissenlit, l`ammoniaque pour terminer la suppression. Vous pouvez également utiliser le jus de pommes aigres. Les verrues et les papillomes n’aiment pas l’huile de ricin.

Vaccin

Selon le vaccin, la vaccination vient directement de quatre types les plus dangereux du VPH: 6, 11, 16, 18 ou seulement de deux d’entre eux: 16 et 18. Le vaccin n’est pas vivant, donc il est totalement inoffensif. Les types du virus contre lesquels le vaccin est efficace, peuvent provoquer le cancer de l`anus, du col de l’utérus, du pénis et du vagin.

Le vaccin ne peut pas être utilisé comme un outil thérapeutique, mais seulement à titre de précaution. Avant la vaccination, on n’a pas besoin de subir des check-up spéciaux.

On fait la vaccination des jeunes des deux sexes âgés de 9 à 17 ans et les femmes jusqu’à l’âge de 26 ans. On mène des recherches sur l’efficacité de la vaccination des femmes plus âgées.